Disponible en librairie ! Commandez-le ! Tout l'argot des banlieues

L'Argot et le Politiquement Correct

9 déc. 2017 14:54 • Cobra le Cynique


Je reçois parfois des messages qui m'interpellent et me font me demander si les gens  savent vraiment ce qu'est un dictionnaire et quelle est sa fonction.

Voici trois exemples récents de messages qui illustrent mon propos :

Quelle erreur de voir à la définition du mot « feuj » les significations de radins ou pingre...
Je ne vous félicite pas et vous conseille de changer cela très vite.

Boublil, le 19/11/2017

Franchement, les exemples...
Autant sur le fond que sur la forme...
En tant que femme, j'ai mal aux yeux de lire les citations.
En tant que professeur, j'ai mal aux yeux de lire les fautes d'orthographe.

Anonyme, le 26/07/2017

Bonjour,
Merci de corriger au plus vite la définition de Panave. Ce n'est pas parce que le rap est homophobe qu'il faut en faire le relais. Voir dans des définitions les mots tantouzes et pédales est extrêmement choquant.
Merci,

Swann Ferrand, le 17/04/2017

Ces exemples, hormis le fait qu'ils me font particulièrement sourire, voire parfois rire aux larmes, montrent à quel point il est difficile pour certaines personnes de prendre du recul. L'hystérie (collective) qui entoure les trois thèmes que sont le racisme, la misogynie et l'homophobie[1], thèmes sans cesse ressassés en boucle par nos médias, a finit par remplacer le raisonnement logique.

Mon dictionnaire n'est ni un essai, ni un pamphlet. Il ne prône aucune thèse politique ou idéologique, ni n'en fait le relais, c'est une œuvre scientifique, une photographie du langage populaire à un instant et dans un lieu donné.

Le racisme

LA FLÈCHE.- Cela est vrai.

Mais comme ledit prêteur n’a pas chez lui la somme dont il est question, et que pour faire plaisir à l’emprunteur, il est contraint lui-même de l’emprunter d’un autre, sur le pied du denier cinq ; il conviendra que ledit premier emprunteur paye cet intérêt, sans préjudice du reste, attendu que ce n’est que pour l’obliger, que ledit prêteur s’engage à cet emprunt.

CLÉANTE.- Comment diable ! quel Juif ! quel Arabe est-ce là ? c’est plus qu’au denier quatre.

L'Avare, acte II, scène 1. 1668.

A lire cet extrait d'une pièce de théâtre de notre illustre Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (1622 - 1673), on est en droit de se demander si celui-ci ne véhicule pas des idées racistes et antisémites. Peut-être faudrait-il en informer la LICRA pour qu'elle fasse retirer l'ouvrage des librairies et des bibliothèques ?

Mais là n'est pas la question. Il serait débile d'appliquer la morale et les points de vue de notre temps à un dialogue écrit au XVIIème siècle. Les jeunes populations des zones dites sensibles et même d'ailleurs ne s'embarrassent généralement pas de ces considérations, ils emploient un vocabulaire cru qui, hors contexte, peut être jugé comme déplacés[2].

Voici la liste des termes argotiques à caractère raciste que contient le Dictionnaire de la Zone :

Terme Cible
Termes à caractère raciste
bicot Arabe maghrébin
bougnoul Arabe, noir
crouille Arabe maghrébin
gris Arabe maghrébin
melon Arabe maghrébin
négro Noir
niak, niakoué Asiatique
raton Arabe maghrébin
youde Juif
youpin Juif
youtre, youtron Juif

 

Voici la liste des termes argotique issue du Dictionnaire de la Zone qui désignent une éthnie et qui peuvent être considérés ou non comme étant péjoratifs :

Terme Cible Péjoratif

Termes non racistes désignant une éthnie

amerloque Américain Oui.
arabe Arabe[3] Oui dans le sens 2.
asiate Asiatique Non.
babtou Blanc Dépend du contexte.
bamboula Noir Oui dans le sens 2.
beur Maghrébin Non.
beurgeois Maghrébin Oui.
black Noir Non.
blédard, blédeux Maghrébin Oui.
boche Allemand Oui.
bridé Asiatique Oui.
bylka Kabyle Non.
cainf, cainfri Africain Non.
cainri Américain Non.
cèf, céfran Français Dépend du contexte.
chinetoc Chinois Oui.
ching-chong Chinois Oui.
djez Algérien Non.
espingouin Espagnol Oui.
fatou Jeune fille noire Non.
feuj Juif Non.
franchouillard Français Oui.
jeuf Juif Non.
gwère Français Dépend du contexte.
karaï Portugais Dépend du contexte.
karlouche Noir Dépend du contexte.
kebla Noir Non.
krèle Noir Dépend du contexte.
macaroni Italien Oui.
noich, noichi Chinois Non.
pakatou, paki, pakpak Pakistanais Dépend du contexte.
portos Portugais Dépend du contexte.
raboin Gitan Non.
rabza, rabzouz Maghrébin Non.
rebeu Arabe, Maghrébin Non.
ricain Américain Non.
rital Italien Non.
romano Gitan, rome Non.
sous-chien Français de souche Oui.
tanj Gitan Non.
tos Portugais Oui.
toubab Blanc Non.
tugais Portugais Non.

 

Comme pour beaucoup de termes de la langue française et en particulier de l'argot français, l'emploi de certains mots revêt un sens péjoratif en fonction du contexte et des personnes qui les emploient. Par exemple le terme babtou qui est le verlan de toubab désignant « l'homme blanc » en wolof, n'a pas à l'origine un sens péjoratif. Il est d'ailleurs utlisé par bon nombre de rapeurs « blancs[4] » (Nekfeu, Rockin' Squat...). En revanche, il peut être employé par des populations « non blanches » avec un sens péjoratif surtout lorsqu'il est accolé à l'adjectif « fragile » (babtou fragile) pour désigner un homme blanc qui serait moins fort physiquement et mentalement qu'une ethnie d'origine étrangère à l'Europe.

La misogynie

A en croire les déclarations de féministes notamment celles sur internet, on peut presque dire que tous les termes argotiques qui désignent une femme ou qui qualifient une femme en bien et en mal peuvent être considérés comme misogynes[5], à l'inverse, les termes désignant ou qualifiant un homme semblent mélioratifs et valorisant pour ces derniers. Par exemple, le terme femelle que l'on retrouve dans des chansons de rap ou dans les formulaires administratifs anglo-saxons a été qualifié comme dégradant par le journaliste Paul Amar lors d'une emission[6] où il commentait les paroles de la chansson de NTM : Ma Benz. En revanche, le terme mâle pour désigner un homme semble valoriser ce dernier et d'autant plus s'il est précédé de l'adjectif beau[7].

À une époque où interpeller une femme dans la rue par un compliment est considéré comme du harcèlement[8] et où des affaires de moeurs plus ou moins sordides impliquant des femmes et des hommes d'influence sont exposées sur la place médiatique quasi quotidiennement attisant les tensions hommes-femmes au sein de la société, on est en droit de se demander si tout cela ne finira pas par une séparation radicale des sexes à l'instar des pays du moyen-orient ou de la grèce antique.

Loin de ces questions sociétales, voici deux listes de termes, la première désignant la femme ou la fille, l'autre des qualificatifs exclusivement utilisés pour les femmes.

Termes désignant une femme ou une fille
Termes
belette
caille
fatma
fatou
femelle
fente
feum, feumeu
fifna
fouf
frangine
gadji
go
gonze, gonzesse
grosse
meuf
môme
nana
nénette
poule, poulette
rate
schneck
tera
Termes qualifiant une femme ou une fille
Termes Péjoratif
allumeuse Oui.
besta Non.
biatch Oui.
bonnasse Non.
bonne Non.
cageot Oui.
cagole Oui.
connasse Oui.
crasseuse Oui.
gagneuse Oui.
gougnote Dépend du contexte.
gouine Dépend du contexte.
grognasse Oui.
karba Oui.
lesbos Oui.
lopesa Oui.
mal baisée Oui.
maquerelle Oui.
micheto Oui.
pétasse Oui.
pisseuse Oui.
pouf Oui.
pouffiasse Oui.
pute Oui.
putain Oui.
radasse Oui.
radeuse Oui.
salope Oui.
tainpu Oui.
tasse, tassepé, tassepèche Oui.
teup, teupu Oui.
tshoin Oui.

 

On peut noter que les termes qui reviennent souvent pour qualifier une femme de manière insultante sont en rapport direct avec la prostitution : biatch, karba, micheto, pouffiasse, pute, putain etc. Il faut croire que malgré la libération sexuelle, les revendications des femmes à disposer de leur corps comme elles le souhaitent, bref, malgré le féminisme, une femme qui choisit librement de vendre son corps est déconsidérée dans la société. Si bien que traiter une femme de pute ou de salope, c'est pour beaucoup de gens une insulte mysogine même si cette insulte ne s'adresse qu'à une seule femme en particulier, confer les clips d'Orelsan et les multiples attaques de la part d'associations féministes qu'il a subi pour entre autre sa chanson Sale pute dont les paroles explicites illustrent parfaitement le présent paragraphe si elles sont prises au premier degré et si l'on considère qu'elle s'adresse à tout le genre féminin ; en voici un extrait :

 

L'homophobie

L'argot étant à l'origine issu des bas fond, il est loin de manifester de la tolérance à l'égard des minorités et principalement celle des homosexuels (hommes particulièrement). C'est pourquoi la multitude de mots utlisée pour désigner un homosexuel est en grande majorité péjorative. La plupart de ces termes sont aussi utisés pour qualifier un homme lâche et couard, c'est le cas par exemple pour les mots : lope, lopette, pédalle, tafiotte, tafiole, tarlouze...

Le tableau suivant regroupe l'ensemble des termes issus du Dictionnaire de la Zone pour désigner un(e) homosexuel(le) :

Termes désignant un(e) homosexuel(lle)
Termes Péjoratif
dèp Oui.
enculé Oui.
gougnote Oui.
gouine Dépend du contexte.
homo Non.
lesbos Oui.
lope, lopette Oui.
pédalle Oui.
pédé Dépend du contexte.
pédoque Oui.
phoque Oui.
razdep Oui.
tafiotte Oui.
tante, tantouse Oui.
tapette Oui.
tarlouze Oui.
trave, travelo Oui.
zamel Oui.

 


Alors oui, l'argot est truffé de termes racistes, mysogines et homophobes sans compter les termes injurieux et les insultes en tout genre. C'est un langage issu des bas fonds où la vie est loin d'être facile et où les préoccupations se situent à mille lieux de la bien-pensance édictée en dogme de tous ceux qui prônent le politiquement correct[9]. Décrire ce langage en rassemblant ses termes dans un dictionnaire ne cautionne pas cet état de fait et parce qu'il s'inscrit dans le réel, mon dictionnaire ne fait que le montrer tel qu'il est.

Notes

  1. Il est bon de noter que ces thèmes sont plus souvent mis en avant lors de quinquenats de la gauche dit progressiste que de la droite libérale ou traditionnaliste. Forcé de constater que les problèmes sociaux qui auraient dû être à la base la préoccupation première de ces gouvernements ont été relayés au second plan loin derrière les thèmes sociétaux montés en épingle et occupant le devant de la scène médiatique.
  2. Lire par exemple les posts des kheys du forum blabla 18-25 ans du site jeuxvideo.com.
  3. 1. Commerce d'alimentation générale. 2. Travail d'arabe : travail mal réalisé.
  4. Par blanc, il faut comprendre originaire d'Europe.
  5. Ce qui peut être le cas pour les termes qui désignent les parties génitales de la femme et qui sont utilisés pour les nommer par métonymie : fente, fouf...
  6. Émission ?? du ?? sur France 5.
  7. Il est cependant intéressant de rappeler que les termes mâle et femelle étaient aussi employés pour désigner les esclaves noirs des colonies américaines que l'on considérait et que l'on traitait à l'époque comme des bêtes.
  8. Surtout si le dit-harceleur est un jeune de banlieue issu de l'immigration africaine ou nord-africaine, comme le montrent les reportages télévisés consacrés à ce sujet.
  9. En d'autres termes, les jeunes issus de ces classes populaires ne partagent pas vraiment l'esprit Charlie imposé par le système.

Commentaires

Aucun commentaire


Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez vous identifier.

Suivre le Dictionnaire de la Zone